Canon EOS 80D : Test, avis et prix d'achat

Points forts

  • Prise en main agréable
  • Autofocus fluide en vidéo et LiveView
  • Écran tactile orientable
  • Très bonne réactivité
  • Viseur 100 %
  • Excellente autonomie
  • Wi-Fi et NFC
  • Prises casque et micro
  • Full HD 60p et vidéo HDR

Points faibles

  • Appareil non tropicalisé
  • Un seul emplacement SD
  • Pas de vidéo 4K
  • Écran tactile sous-exploité

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'oatpv_db.wp_wpsm_tables' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_wpsm_tables WHERE id IN (79)

Réactif et convaincant, le EOS 80D de Canon se montre à la hauteur de son prédécesseur. Tout comme Nikon, Canon refuse de quitter facilement sa zone de confort.

Tout commence par la prise en main

Le premier contact avec l’appareil photo permet à l’utilisateur de développer une sorte de lien avec le boitier tenu en main. La prise en main s’avère en effet intuitive et simple. L’appareil a hérité du look de son prédécesseur, à quelques petits détails ergonomiques près.

Le 80D tire profit d’une poignée large et pratique, qui rend l’appareil encore plus agréable à manipuler. Les commandes bien agencées autour de l’appareil offrent davantage de confort.

L’orientation de Canon vers la miniaturisation apparaît nettement à travers le poids de l’appareil, parmi les plus légères de sa catégorie. Cette course à la miniaturisation est parfois futile, pour la perte d’avantages qui peut l’accompagner.

Chez Canon, la finition des appareils n’est pas prise à la légère, et le 80D en fournit la preuve. Son design inspire confiance et robustesse, même s’il n’offre pas la tropicalisation (la protection contre les poussières et l’humidité).

La technologie tactile est la bienvenue sur cet écran LCD de 7,7 cm affichant 1 040 000 points, très pratique au niveau de la mise en point et du pilotage du menu. En outre, nous apprécions la possibilité d’orienter l’écran pour des prises plus abouties.

Double autonomie

La double autonomie est un avantage certain pour ce type d’appareil. Le 80D s’appuie sur une batterie LP-E6N de 14 Wh, qui offre un bon degré d’autonomie. Idéal pour un week-end prolongé, le 80D booste davantage encore son autonomie avec une poignée d’alimentation BG-E14, capable d’intégrer deux batteries. Pensez à surveiller la connexion Wi-Fi et à la couper s’il le faut pour prolonger la durée de la batterie. Sachez que la recharge de la batterie nécessite 2 heures.

De belles images, vous obtiendrez

Le Canon EOS 80D offre une bonne qualité d’image, optimisée lors de la récupération des fichiers RAW ou après avoir personnalisé les réglages en JPEG. Notre appareil de test profite d’un capteur CMOS 24 MP (au format APS-C), qui fournit un bon rendu au niveau des couleurs et une excellente précision.

L’avantage, c’est que l’appareil nous propose des fichiers RAW et JPEG nets et de bonne qualité. Une évolution significative par rapport à son aîné, le 70D.

vous pourrez profiter d’une bonne qualité d’images à 800 ISO. Mais les choses changent progressivement à 1600 ISO, niveau à partir duquel on devient incommodé par le lissage des détails. Les clichés restent toutefois acceptables jusqu’à 3200 ISO. En revanche, à 6400 ISO, le lissage se fait encore plus remarquer. Arrivé à 25600 ISO, les clichés sont clairement de piètre qualité. Le 80D n’est pas ce qu’il y a de meilleur en termes de sensibilité et plage ISO. Néanmoins, la performance globale de cet appareil demeure satisfaisante.

Informations Générales

Conclusion

Le Canon EOS 80D est un bon reflex pour les photographes qui souhaitent monter en gamme : robuste, bien fini, il offre un bon autofocus et une qualité de finition approchant les appareil d’experts. Massif, il propose de surcroît une autonomie satisfaisante et une excellente préhension. Bref, le 80D est un appareil « sérieux ». Mais si Canon joue très bien la partition « classique » des reflex, nous lui reprochons un immobilisme et un conservatisme qui frise l’entêtement : toujours pas de vidéo 4K, pas de stabilisation du capteur ni de déclenchement silencieux, un emplacement unique pour carte SD et pas de joints de tropicalisation. En clair, peu d’innovation et clairement, aucune audace. Cet EOS est bon reflex pépère mais il en aurait fallu plus pour nous faire vraiment rêver.