GX80 de Panasonic : Test, avis et prix d'achat

Points forts

  • Double stabilisation 5+2 axes, effective en photo et en vidéo
  • Ultra-réactif
  • Compacité et qualité d'image
  • Viseur électronique
  • Écran orientable et tactile
  • Vidéo et mode photo 4K.
  • Obturateur très silencieux
  • Prise USB standard

Points faibles

  • Effets arc-en-ciel du viseur LCD
  • Autonomie un peu faible (300 vues environ).
  • Pas de prise casque
  • Pas de prise micro
  • Pas de tropicalisation

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'oatpv_db.wp_wpsm_tables' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_wpsm_tables WHERE id IN (103)

L’hybride à optiques interchangeables

Panasonic nous présente cette fois-ci un joli hybride, performant et abordable. Un équilibre pas toujours simple à réaliser dans un marché aussi concurrentiel que celui des appareils photo hybrides. Différent du Lumix G7 et de son prédécesseur, le Lumix GX8, le GX80 est un véritable must, qui combine un design plus élégant et des fonctionnalités plus avancées.

Un hybride raffiné

Depuis le lancement de sa gamme d’appareils hybrides, Panasonic a misé sur l’aspect esthétique. Un point commun entre les appareils Panasonic réside dans la compacité de leur design. Le GX80 est un appareil vintage à l’habillage discret en similicuir.

Un look raffiné qui distingue nettement ce produit du GX8 ou même du G7. Sur la façade avant de l’appareil, se trouve également une poignée qui servira de point d’accroche rassurant. Vu d’en haut, la ligne générale du GX80 se montre assez complète avec un flash escamotable (pour améliorer l’exposition et corriger l’éclairage), une griffe porte-accessoire, un bouton d’enregistrement vidéo, une molette de réglage et un déclencheur (choix du mode d’exposition).
A l’arrière, se trouvent l’écran, le viseur et l’ensemble des commandes. Les touches sont parfois gênantes à manipuler. Toutefois, l’utilisateur dispose d’une panoplie de commandes pour

personnaliser son appareil.

L’écran du GX80 a tout pour plaire : son écran de 7,5 cm couvre 1 040 000 points dans 3/2. Parfaitement lisible, il s’oriente vers le bas à 45° et vers le haut à 90°. Les possibilités d’inclinaison de l’écran procurent ainsi plus de flexibilité pour les prises les plus difficiles à réaliser.

Désormais expert dans l’intégration de la technologie tactile dans ses écrans d’hybrides, Panasonic n’a pas fait exception pour le GX80. Ici, l’écran tactile est déployé comme un trackpad qui assure une meilleure mise au point.

Histoire de pinailler, nous estimons le viseur du GX80 un peu décevant par rapport à celui du GX8, dont la visée est plus spacieuse et mieux définie. L’appareil s’avère incommode à l’usage pour les porteurs de lunettes, avec un dégagement oculaire réduit au minimum.

Ergonomie

Panasonic a réservé un lecteur de carte mémoire qui prend en charge les formats SD, SDH, SDXC et UHS-I. Le GX80 ne supporte pas pour autant le format UHS-II et c’est bien dommage. Comme le fait que le lecteur ne soit pas idéalement placé puisque situé au niveau de la semelle du boitier : il est d’autant plus difficile d’insérer la carte une fois l’appareil fixé sur un trépied.
L’appareil présente une sortie USB 2, une sortie HDMI et une puce Wi-Fi qui facilite le partage des fichiers avec un smartphone.
L’autonomie n’est pas le point fort de Panasonic. Le GX80 dispose d’une batterie DMW-BLG10E (1025 mAh / 7,2V pour 7,4 W.h). A la première utilisation, la batterie nous a tenu à peine pour 200 clichés et quelques minutes d’enregistrement vidéo. Il est donc recommandé de vous équiper d’une autre batterie pendant vos déplacements, long séjours ou voyages. Les ingénieurs de Panasonic ont également essayé de remédier au problème en permettant la recharge de l’appareil depuis la prise MicroUSB. Il ne vous reste plus alors qu’à connecter l’appareil à votre ordinateur, power bank ou chargeur de téléphone. On aurait cependant aimé avoir la possibilité de prendre des clichés tout en rechargeant la batterie, comme pour le Sony Alpha 7.

Anti-poussière

Avec sa promesse « anti-poussière », le GX80 est en effet très facile à nettoyer et à entretenir, grâce à son système de nettoyage par vibrations ultrasoniques.
Un nouvel obturateur mécanique
Panasonic a équipé le Lumix GX80 d’un nouvel obturateur mécanique, plus performant et plus silencieux.

Stabilisation

Le GX80 s’appuie sur un double système de stabilisation : une stabilisation optique à deux axes et une stabilisation mécanique à cinq axes. Notez que ce système de double fonction n’est opérationnel qu’avec un nombre d’optiques.

Système AF distinctif

Le système AF intégré dans cet appareil est l’un des meilleurs systèmes développés par le groupe japonais. A la simplicité de la mise au point du GX80, s’ajoute la rapidité et la précision de l’AF. La marque propose une sensibilité impressionnante en basse lumière. Au niveau de son AF, cet appareil surpasse les performances des reflex les plus réputés.

Un nouveau style d’image

Techniquement parlant, cet appareil revient avec des composantes similaires à celles contenues dans les autres hybrides Panasonic, comme le processeur du GX8 ou encore le capteur du G7. Panasonic nous surprend ici avec un nouveau style d’image et une technicité plus fluide : on aime le contraste et la saturation du rendu. La sensibilité ISO est un autre point intéressant. En effet, les JPEG sont aisément utilisables à partir de 3 200 ISO. Les résultats demeurent encore acceptables pour 6 400 ISO mais dépassés les 12 800 ISO, le lissage devient plus intense.

Au rayon nouveautés, Panasonic révèle un mode monochrome L pour impressionner les amateurs de photographie. Et la fonction Bracketing permet de gérer l’exposition, l’ouverture et la balance des blancs. Un autre point à noter pour le GX80 est son mode Photo 4K, qui permet de filmer près de 25 images par seconde et d’en extraire un cliché de 8 MP. Comme une sorte de rafale de 30i/s en définition 4K.

Mode vidéo

Le mode vidéo du GX80 est plutôt proche de celui du G7. Sans prise micro et casque, l’appareil n’est pas le plus adapté aux vidéastes, malgré son fort potentiel. Le Lumix GX80 filme en Full HD et en 4 K avec une stabilisation étonnante. Pendant l’enregistrement, l’utilisateur peut régler l’ouverture, la sensibilité ISO et l’ouverture. La mise en point, quant à elle, est assurée par le système de Focus peaking (pour vous montrer les zones nettes). Enfin, le rendu est agréable avec un AF performant, même en condition de faible qualité d’éclairage.

La fonctionnalité « Recadrage 4K Live » vous fera certainement craquer pour le petit dernier de Panasonic, un recadrage direct des images en 1 920 x 1 080 px en un enregistrement en 3 840 x 2 160 px. Ce mode vous permet de suivre les mouvements sans bouger votre appareil. Un vrai régal !

Informations Générales

Conclusion

Pansonic propose un appareil qui s’adapte aux usages grand public et professionnel. Le Lumix GX80 est un appareil sobre qui recèle nombre d’atouts incontestables : système de stabilisation double (5 axes +2), obturateur silencieux, qualité d’image améliorée, enregistrement vidéo 4K,… Le tout, dans un petit appareil compact et léger qui embarque un viseur électronique et un écran LCD orientable.